Currently viewing the tag: "chine"

Swimmers wait for the gush of a man-made tide in a salty swimming pool boast to be ‘China’s Dead Sea’ in Daying, Sichuan province, southwestern China on Sunday August 19, 2012. Over one million swimmers are expected to the swimming resort this summer.

Tagged with:
 

Des conneries, Berlusconi en fait des belles, et c’est de maniere tout a fait apolitique, sans arriere pensée  ni volonté de polémiquer (seulement de vous étonner un peu!), que je vous en présente une séléction, mais pour avoir un palmares total et plus de détails sur le lieu et l’endroit, je vous renvoie vers l’article de Slate!

«J’ai découvert ce qu’est le point G des femmes…c’est la dernière lettre de shopping»,

«J’ai trop d’estime pour l’intelligence des Italiens pour penser qu’ils sont suffisamment couillons pour voter contre leurs propres intérêts (sous-entendu à gauche)»,

«Il vaut mieux avoir la passion des belles femmes qu’être gay»,

«Lisez Le livre noir du communisme et vous découvrirez que dans la Chine de Mao, ils ne mangeaient pas les enfants, mais les faisaient bouillir pour fertiliser les champs»,

«Il (ndlr Obama) est jeune, beau et même bronzé»…

J’en passe ! Et allez, pendant qu’on y est, une petite typologie des Berlusconneries


?

Tagged with:
 

Le nüshu était un système d’écriture, exclusivement utilisée par les femmes du district de Jiangyong, dans la province du Hunan en Chine.

Cette écriture est aujourd’hui disparue après le décès, le 20 septembre 2004, de Yang Huanyi, la dernière femme sachant l’utiliser.

Le nüshu n’est pas une langue, mais une façon d’écrire le mandarin de façon incompréhensible aux hommes qui ne l’ont pas apprise !

En effet, durant l’époque féodale en Chine, les femmes (n’étant pas autorisées à aller à l’école) ont été pour la plupart analphabètes, jusqu’a la fin du 20ème siècle, lorsque les réformes sur l’éducation ont eu lieu.

Le Nushu a été inventé par ces femmes du comté de Jiangyong, et utilisé en secret, soigneusement gardée des hommes.

L’apprentissage de cette écriture étant transmise par les meres et les soeurs « sous serment » (de ne partager ce savoir qu’avec des femmes) et les messages étaient rédigés sous forme de motifs, broderies, décorations dans des habits, tissus ou oeuvres d’arts !

La Garde rouge supprimé le langage Nushu pendant la Révolution culturelle et détruit l’ensemble de ces oeuvres. L’apprentissage du langage est maintenant limité à quelques érudits l’ayant appris de la dernière femmes sachant le lire et l’écrire .

Tagged with: